L’IASP propose une nouvelle définition de la douleur

La définition actuelle de la douleur de l'Association internationale pour l'étude de la douleur (IASP), à savoir "une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle, ou décrite en termes de cette lésion", a été recommandée par le sous-comité de taxonomie et adoptée par le Conseil de l'IASP en 1979. Cette définition a été largement acceptée par les professionnels de la santé et les chercheurs dans le domaine de la douleur et adoptée par plusieurs organisations professionnelles, gouvernementales et non gouvernementales, dont l'Organisation Mondiale de la Santé. Ces dernières années, des experts ont estimé que les progrès de notre compréhension de la douleur justifiaient une réévaluation de la définition et ont proposé des modifications.

C'est pourquoi, en 2018, l'IASP a constitué un groupe de travail multinational et multidisciplinaire de 14 membres, composée de personnes possédant une vaste expertise dans le domaine des sciences cliniques et fondamentales liées à la douleur, afin d'évaluer la définition actuelle et la note d'accompagnement et de recommander leur maintien ou leur modification.

Ce groupe de travail piloté par Srinivasa N. Raja, MD, Professeur d'anesthésiologie et de médecine des soins intensifs, Professeur de neurologie à la faculté de Médecine de l'Université Johns Hopkins, Baltimore (USA), a élaboré la définition révisée avec la contribution de toutes les parties prenantes potentielles, y compris les personnes souffrant de la douleur et leurs soignants.

 

La nouvelle définition proposée et validée par le Conseil de l’IASP est la suivante : "Une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée ou ressemblant à celle associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle". Elle est complétée par l'ajout de six notes clés et de l'étymologie du mot "douleur" pour un contexte encore plus précieux.

  • La douleur est toujours une expérience personnelle qui est influencée à des degrés divers par des facteurs biologiques, psychologiques et sociaux.
  • La douleur et la nociception sont des phénomènes différents. La douleur ne peut être déduite uniquement de l'activité des neurones sensoriels.
  • À travers leurs expériences de vie, les individus apprennent le concept de la douleur.
  • Le rapport d'une personne sur une expérience de douleur doit être respecté.
  • Bien que la douleur joue généralement un rôle d'adaptation, elle peut avoir des effets négatifs sur le fonctionnement et le bien-être social et psychologique.
  • La description verbale n'est qu'un des nombreux comportements permettant d'exprimer la douleur ; l'incapacité à communiquer n'exclut pas la possibilité qu'un être humain ou un animal non humain éprouve de la douleur.

(Traduction libre)

 

En savoir plus :

  • Raja, Srinivasa, Carr, Daniel, Cohen, Milton, et al. The revised International Association for the Study of Pain definition of pain: concepts, challenges, and compromises. Pain. 2020;161(9):19761982. doi:10.1097/j.pain.0000000000001939.


Interclud Occitanie

Hôpital La Colombière - Pavillon 7
39, avenue Charles Flahault
34295 MONTPELLIER Cedex 5

Nous contacter :

Interclud Occitanie Ouest

Tél : 05 61 77 73 56

Interclud Occitanie Est

Tél : 04 67 33 06 59 - 06 30 22 58 84
Mail :

Avec le soutien de :
Agence Régionale de Santé
La Newsletter d'InterCLUD Occitanie :
Accueil  |  Contact  |  Partenaires  |  Liens utiles